L’actualité Rue et Cirque vue par Karwan
en région Provence-Alpes-Côte d’Azur
depuis La Cité des Arts de la Rue

logo karwan

Mari-Mira

Arts de la rue

Depuis 12 ans, "Mari-Mira", installation urbaine sous forme de village
transportable, circule à travers le monde. A chaque escale, Guy-André Lagesse et Jean-Paul Curnier élaborent en complicité avec ces artistes/inventeurs, nouvelles oeuvres et éléments qui viennent enrichir les réalisations déjà existantes.
A l’écoute des sons, des couleurs, des formes et des modes de vie perceptibles sur les lieux d’implantation chaque Mari-Mira, il est toujours question de fabriquer une matière poétique partir de l’ordinaire des jours.

Déjà présentée à Port Louis-Ile Maurice, à Marseille à Paris, à Durban
et Johannesbourg - Afrique du Sud et à Suva - Iles Fidji où plus de 130 000 personnes l’ont visitée, Mari-Mira se compose jusqu’à présent :
Marie-Mira se compose jusqu’à présent :
- d’une maison principale construite en parpaings et meublés de fleurs en bouteille plastique (Ile Maurice, 1995)
- d’extensions d’été qui transforment les bois flottés de Camargue en appartement en plein air (Marseille, 1996)
- d’un complexe culturel conçu à partir des conteneurs à verre et poubelles et sa salle de cinéma en accordéon (Paris, 1999)
- d’une cabine téléphonique “Vérité et Réconciliation”et sa maison du peuple fabriquée avec des palettes en bois et sacs plastiques. (Durban et Johannesburg, 2002)
- d’un bateau lune de miel, constitué de tuyaux en PVC et d’une antenne parabolique et ses jardins de pneus et de ventilateurs… (Iles Fidji, 2006)

"Mari-Mira" se visite comme un espace ludique, propice à l’imagination, en compagnie d’un hôte/performer. Basé sur une esthétique de la nécessité,
une coquetterie du fonctionnel, dans une économie de moyens, ce “village”
se développe grâce à une certaine réjouissance à utiliser le frivole, le
superflu et la fantaisie comme véhicules d’une proposition artistique.

La relation au public est menée par les artistes du projet mais aussi des performeurs et habitants du 3ème arrondissement
impliqués dans les activités des Pas Perdus. Ces "hôtes" mettent le visiteur au courant de manière informelle des événements et expériences qui ont constitué Mari-Mira au fil des étapes. Avec belle humeur, les hôtes partagent des actions issues de cette fiction domestique, et incitent ainsi à la réflexion en proposant des jeux de manipulations, des conseils d’utilisation
(basculement d’un lit double pour faire place à une piste de danse pour deux, coulissage des panneaux décoratifs pour un changement hebdomadaire du décor de la salle à manger…).


Installation dans l’espace public oeuvre collective à l’initiative de : Guy-André Lagesse et Jean-Paul Curnier
Avec : Idriss Aubdoolah, Lise et Gaëtan Gaspard, Karl Hervet, Menwar, Jean-Paul Bourel, Olivier Dayot, Nicolas Barthélémy, Jean-Pierre Delva, Vladimir Mauzit, Pat Khanye, Jabulani Mhlabini, Sbusiso Mbhele, Kishore Lal et Boogie Gibbons

Production : Les Pas Perdus
coproduction : Lieux Publics
Avec le concours de : Ville de Marseille, Conseil Général des Bouches du Rhône, DRAC PACA, Conseil Régional PACA, CulturesFrance, Caisse d’Epargne, Provence Promotion, Fondation de France, Ambassade de France en Afrique du Sud, Ambassade de France aux Iles Fidji ...
En préfiguration de la candidature de Marseille Provence comme Capitale Européenne de la Culture 2013

<diapo1796|top>

Ses spectacles